Travailleurs associatifs - extension champ d'application

(27/07/2021)

La loi du 20 juillet 2021 publiée le 23 juillet 2021 élargit le champ d'application du travail associatif  à un certain nombre d'activités hors le secteur sportif. À partir du 8 mai 2021, les activités suivantes entrent également en ligne de compte:

  • accompagnateur artistique ou technico-artistique dans le secteur des arts amateurs, le secteur artistique ainsi que le secteur de l’éducation culturelle;
  • animateur de formations, de conférences, de présentations ou de spectacles sur des thèmes culturels, artistiques et sociétaux dans le secteur socio-culturel, de l’éducation culturelle, de l’éducation artistique et des arts.

 

top

Paiement avis de débit horeca - mesure corona

(27/07/2021)

L'arrêté royal du 25 avril 2021 (MB 30 avril 2021) avait déjà prévu que pour les employeurs qui appartiennent à la CP 302 (Horeca) le décompte annuel de 10,27 % destinés au régime des vacances légales pour leurs travailleurs manuels ne serait dû que le 30 septembre 2021 au lieu du 31 mars 2021.

La loi du 4 juillet 2021 (MB 13 juillet 2021) octroie cette fois pour les travailleurs manuels ressortissant à la CP 302 une réduction de cotisations de sécurité sociale destinées au régime des vacances légales, de sorte que pour les 4 trimestres de 2020, le taux de cotisation de 15,84 % est remplacé par le taux de cotisation de 5,57 % et la part comprise dans cette cotisation qui n'est payée qu'annuellement est fixée à 0,00 %.

Cela veut dire qu'il n'y a pas, en 2021, de décompte annuel devant être payé pour le pécule de vacances des travailleurs manuels ressortissant à la CP 302. Aucun avis de débit ne sera donc envoyé à ces employeurs pour ces travailleurs. Ils en seront informés.

La procédure d’examen de la mesure à la Commission européenne est encore en cours.

top

Réduction groupe-cible - relance de l'emploi - mesure corona

(06/07/2021)

Le gouvernement a décidé d’octroyer une réduction groupe-cible aux employeurs afin de soutenir la relance de l'emploi dans les secteurs qui sont restés fermés pendant un certain temps ou qui ont subi d'une autre manière une activité réduite en raison de la crise du corona, mais également dans les autres secteurs qui créent de l’emploi. Cette réduction groupe-cible vise le 3ème trimestre 2021. La loi réglementant cette question a été approuvée à la Chambre le 1 juillet 2021 (pas encore publiée).

Champ d’application et conditions de la mesure

Champ d'application de la mesure

Cette mesure s’applique aux employeurs qui sont dans le champ d’application de la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les commissions paritaires. Concrètement, il s'agit principalement des employeurs du secteur privé.

 

Condition pour pouvoir bénéficier de la réduction de cotisations

Pour pouvoir bénéficier de la réduction groupe-cible, l’employeur doit avoir une augmentation du volume de travail au 3ème trimestre 2021 par rapport au volume de travail du 1er trimestre 2021, calculé sur la base du 'µ(glob) total':

  • pour les employeurs qui occupent en moyenne moins de 50 travailleurs (code d’importance 1, 2, 3 et 4), cette augmentation doit être d'au moins 25%;
  • pour les employeurs qui occupent en moyenne entre 50 et 499 travailleurs (codes d’importance 5, 6 et 7), cette augmentation doit être d'au moins 20% avec une augmentation minimale du « µ(glob) total » égale à 12,5;
  • pour les employeurs qui occupent en moyenne 500 travailleurs ou plus (codes d’importance 8 et 9), cette augmentation doit être d'au moins 10% avec une augmentation minimale du « µ(glob) total » égale à 100.

Exemple :

  • CI = 5
  • µ(glob)total 2021/1 = 40
  • 20% = 8
  • Mais augmentation minimum µ(glob)total doit être = 12,5
  • µ(glob)total 2021/3 doit être au moins = 52,5

Ce calcul se fait au niveau de l’employeur.

Les nouveaux employeurs identifiés après le 1er trimestre 2021 ainsi que les employeurs pour lesquels aucun µ (glob) n’a pu être calculé au 1er trimestre 2021 (ex: pas de DmfA ou uniquement des travailleurs en chômage temporaire corona) entrent également dans le champ d’application de la mesure. Dans tous les cas, si aucun µ (glob) n’a pu être calculé pour le 1er trimestre 2021, celui-ci sera considéré comme étant égal à '0' pour les calculs et la règle d’augmentation de l’emploi telle qu’expliquée ci-dessus s’applique.

L’ONSS effectuera des contrôles a posteriori sur base des DmfA des 1er et 3ème trimestres 2021.

 

Définition du µ(glob)

Tous les jours payés par l'employeur sont pris en compte pour le calcul de cette augmentation, ainsi que les jours de vacances pour ouvriers, les jours de repos compensatoire non rémunérés dans le cadre d'une diminution du temps de travail avec rémunération horaire majorée et les jours de chômage temporaire pour cause d'intempérie. Dans la pratique, il s’agit du µ utilisé dans le cadre des autres réductions (structurelle et groupe-cible). Cela signifie que l'augmentation peut être réalisée grâce à de nouveaux recrutements supplémentaires, mais aussi, par exemple, en permettant aux travailleurs qui étaient temporairement au chômage de retourner travailler auprès de leur employeur.

 

Code d’importance

Pour déterminer le nombre moyen de travailleurs occupés chez un employeur, l’ONSS se basera sur les codes d’importance tels que repris dans le répertoire au 3ème trimestre 2021.

Pour rappel, le code d’importance est calculé tous les ans en début d’année en prenant la moyenne des travailleurs occupés pendant la période de référence (4ème trimestre de l’avant-dernière année (n-2) et 1er, 2ème, 3ème trimestres de l’année précédente (n-1)). Le code d’importance pris en compte est celui de 2021 qui résulte du calcul de la moyenne des travailleurs occupés chez l’employeur pour le 4ème trimestre 2019 et les 3 premiers trimestres 2020.

 

Conditions supplémentaires

Pour bénéficier de la réduction, l'employeur doit respecter les conditions supplémentaires suivantes:

  • garder en service les travailleurs pour lesquels la réduction groupe-cible est appliquée de manière ininterrompue pendant le trimestre concerné (3ème trimestre 2021) sauf si le travailleur a lui-même démissionné ou a été licencié pour motif grave;
  • s’abstenir au cours de 2021:
    • de la distribution de dividendes aux actionnaires;
    • de la distribution de bonus aux membres du Conseil d’administration et au personnel de direction de l’entreprise;
    • du rachat d’actions propres;
  • aux 2ème et 3ème trimestres 2021, ne pas avoir annoncé ni annoncer un licenciement collectif;
  • l’employeur à qui il est imposé d'utiliser un système de caisse enregistreuse doit se conformer à cette obligation;
  • se conformer en 2021 aux efforts de formation prescrits par la loi du 5 mars 2017 concernant le travail faisable et maniable.

L’ONSS effectuera des contrôles a posteriori sur ces conditions.

 

Réduction groupe-cible

Cette réduction groupe-cible est octroyée aux employeurs 

  • qui entrent dans le champ d’application de la mesure
  • sous réserve des vérifications des conditions par l’ONSS

Il s’agit d’une réduction groupe-cible pour le 3ème trimestre 2021 pour 5 travailleurs maximum par unité d’établissement si l’employeur respecte les conditions précitées.

Exemple :un employeur disposant de deux unités d’établissement peut appliquer la réduction groupe-cible pour dix travailleurs, cinq pour un établissement, cinq pour l'autre. Si le nombre de travailleurs dans l'un de ces établissements est inférieur à cinq, le nombre de réductions groupe-cible que l’employeur peut appliquer pour cet établissement est limité à ce nombre.

 

Montant de la réduction

Le montant de la réduction est différent pour les employeurs dont l'activité a été lourdement impactée pendant la pandémie et pour les employeurs qui n'ont pas ou moins été impactés:

  • pour les employeurs lourdement impactés, le montant de la réduction est de 2.400,00 EUR (G17) pour un maximum de 5 travailleurs par unité d’établissement;
  • pour les autres employeurs, le montant de la réduction est de 1.000,00 EUR (G1) pour un maximum de 5 travailleurs par unité d’établissement.

 

Définition d’un employeur lourdement impacté dans le cadre de la mesure

Un employeur est considéré comme lourdement impacté lorsque

  • le volume de travail du 1er trimestre de 2021 est 50% inférieur à celui du 1er trimestre 2020 ou
  • le volume de travail du 4ème trimestre de 2020 est 50% inférieur à celui du 4ème trimestre 2019.

Cette comparaison est faite au niveau de l'employeur et est calculée sur base du 'µ (glob) total'. L’ONSS fera ce calcul sur base d’une photo de la DmfA prise à la date du 1er juillet 2021.

Les employeurs qui n’ont commencé leur activité qu’à partir du 2ème trimestre 2020 ne sont pas considérés comme ayant été lourdement impactés et ne peuvent bénéficier que du montant de réduction G1 (1.000,00 EUR) pour maximum 5 travailleurs par unité d’établissement.

 

Spécification pour les calculs basés sur le volume de travail

Ni l'augmentation du volume de travail entre le 1er trimestre 2021 et le 3ème trimestre 2021, ni la diminution qui détermine qu'un employeur est lourdement impacté ne peuvent résulter d'une opération de restructuration légale comme par exemple une fusion, une scission ou une cession de branche d’activité.

Ces calculs se font dans tous les cas au niveau de l’employeur.

Cette réduction suit les règles générales des réductions groupe-cible et doit être demandée dans la DmfA.

Pratiquement dans la DmfA du 3ème trimestre 2021:

  • nouveaux codes réduction:
    • 3705: réduction groupe-cible G1 (1.000,00 EUR)
    • 3706: réduction groupe-cible G17 (2.400,00 EUR)
  • les conditions normales des réductions groupe-cible s’appliquent;
  • la réduction est acceptée sous réserve des contrôles a posteriori (conditions).

S’il s’avère que l’employeur ne respecte pas les conditions d’octroi après les contrôles a posteriori, la réduction groupe-cible sera annulée dans la DmfA.

top

Prolongation de la réduction temporaire secteur du voyage pour le 3ème trimestre 2021 - mesure corona

(30/06/2021)

En raison de la persistance des problèmes économiques, le gouvernement a décidé de prolonger pour le 3ème trimestre 2021 la 'réduction groupe-cible temporaire secteur du voyage'. La loi y relative a été adoptée par la Commission des affaires sociales de la Chambre le 28 juin 2021. La prolongation est donc sous réserve du vote de la loi par la Chambre et de sa publication.

Pour entrer en ligne de compte pour la réduction de cotisations, l'employeur doit

  • s'engager à garder en service de manière ininterrompue entre le 1er avril 2021 et le 30 septembre 2021 tous les travailleurs en service, sauf si le travailleur démissionne lui-même (donc pas lorsque c'est de commun accord) ou a été licencié pour des raisons impératives
  • et en tout cas la somme de l'occupation de tous les travailleurs auprès de l'employeur pendant le 3ème trimestre 2021 ne peut être inférieure à celle du 1er trimestre 2021; cette occupation est calculée sur la base de µ(glob).

La condition du maintien en service de tous les travailleurs vaut donc pour toute la période du 1er avril 2021 jusqu'au 30 septembre 2021 compris. La condition de maintenir le même niveau du volume de travail par rapport au 1er trimestre 2021 est vérifié trimestre par trimestre. Les autres conditions supplémentaires telles qu'énumérées dans la description de la mesure restent d'application.

Concrètement, il s'agit toujours des employeurs

  • qui exercent comme activité principale soit celle d’'agence de voyage' soit celle d’'organisateur de voyages' et qui ressortissent à l'un des deux codes Nace suivants:
    • Code Nace 79110 : agences de voyage
    • Code Nace 79120 : voyagistes
  • et qui pendant la période allant du 2ème trimestre 2020 jusque et y compris le dernier trimestre auquel la réduction se rapporte, à savoir le 3ème trimestre 2021, sont assurés contre l'insolvabilité comme prévu par la loi du 21 novembre 2017.

Pour pouvoir bénéficier de la réduction de cotisations, l'employeur doit introduire au plus tard le 30 septembre 2021, une demande à l'ONSS via une application en ligne sécurisée. Les employeurs qui introduisent leur demande entre le 1er juillet et le 30 septembre 2021 peuvent bénéficier de la réduction seulement pour le 3ème trimestre 2021, sous réserve de contrôles a posteriori.

Les employeurs qui ont introduit leur demande avant le 1er juillet 2021 ne doivent plus introduire de nouvelle demande à partir du 1er juillet 2021 pour pouvoir bénéficier de la réduction pour le 3ème trimestre 2021, sous réserve de contrôles a posteriori.

top

Prolongation de la réduction groupe-cible temporaire secteur hôtelier pour le 3ème trimestre 2021 - mesure corona

(30/06/2021)

En raison de la persistance des problèmes économiques, le gouvernement a décidé de prolonger pour le 3ème trimestre 2021 la 'réduction groupe-cible temporaire secteur hôtelier'. La loi y relative a été adoptée par la Commission des affaires sociales de la Chambre le 28 juin 2021. La prolongation est sous réserve du vote de la loi par la Chambre et de sa publication.

Pour entrer en ligne de compte pour la réduction de cotisations pour le 3ème trimestre 2021, l'employeur doit, au 3ème trimestre 2021

  • avoir subi une diminution effective d'au moins 60% de son chiffre d'affaires, découlant des opérations qui doivent être reprises dans le cadre 2 de la déclaration TVA périodique, visées à l'article 53, § 1er, premier alinéa, 2° du Code TVA, par rapport au chiffre d'affaires découlant des mêmes opérations qui devaient être reprises dans la déclaration TVA périodique pour le 3ème trimestre 2019 (catégorie 1 :  employeurs assujettis à la TVA qui introduisent une déclaration TVA périodique), ou
  • avoir subi une diminution effective d'au moins 60% des masses salariales déclarées à l'ONSS par rapport au 3ème trimestre 2019 (catégorie 2: employeurs qui n'introduisent pas de déclaration TVA périodique, et catégorie 3: employeurs non assujettis à la TVA).

Les conditions supplémentaires telles qu'énumérées dans la description de la mesure restent d'application.

top

Extension travail des étudiants 3ème trimestre 2021 dans tous les secteurs - mesure corona

(21/06/2021)

Pour rendre possible l'engagement d'étudiants jobistes comme main d'oeuvre complémentaire dans le cadre de la relance en vue de soutenir ainsi l'économie par la flexibilité et l'offre de moyens supplémentaires, les heures qu'un étudiant preste au 3ème trimestre 2021 ne seront pas prises en compte pour le contingent de 475 heures par an. Le projet de loi a été approuvé le 9 juin par la commission compétente de la Chambre et doit encore être approuvé par le parlement.

Cela vaut pour tous les étudiants indépendamment du secteur dans lequel ils sont engagés. Cela veut dire que pour l'étudiant qui peut être engagé sous contrat d'étudiant, même si son contingent est déjà épuisé au 1er ou au 2ème trimestre, ou aurait entièrement été réservé pour des prestations prévues au 4ème trimestre, pour toutes les heures prestées au 3ème trimestre 2021 la cotisation de solidarité peut quand même être appliquée au lieu des cotisations ordinaires.

Les règles habituelles de déclaration restent valables, donc une Dimona 'STU' avant le début de l'occupation et par après une déclaration DmfA des heures prestées. Une Dimona avec indication d'heures reste donc obligatoire, mais, 'réserver' pour être sûr que l'étudiant dispose encore d'heures suffisantes qui entrent en ligne de compte pour la cotisation de solidarité n'est, pour le 3ème trimestre 2021, pas nécessaire, vu que toutes les heures prestées par un étudiant durant le 3ème trimestre sont prises en considération pour la cotisation de solidarité.

Le compteur online sur lequel le nombre d'heures restantes dans le contingent peut être consulté sera, d'ici peu, adapté.

Les institutions régionales compétentes pour l'octroi des allocations familiales examineront comment leur réglementation peut être adaptée pour éviter que les étudiants qui seront engagés de cette façon au 3ème trimestre perdent leurs allocations familiales. Aussitôt que de plus amples informations à ce sujet seront disponibles, cela sera communiqué via le site web www.studentatwork.be.

Cela vaut aussi pour la notion de personne à charge dans la réglementation fiscale, pour laquelle une adaptation de la réglementation sera probablement prévue.

top

Télétravail - Fin de la déclaration obligatoire relative au télétravail - mesure corona

(15/06/2021)

Le télétravail à domicile est obligatoire pour toutes les entreprises, associations et services pour tous les membres du personnel, à moins que ce ne soit impossible en raison de la nature de la fonction, de la continuité de la gestion de l'entreprise, des activités ou des services. Des moments de retour peuvent néanmoins être planifiés, moyennant le respect d'un certain nombre de conditions. Pour les mois d'avril, mai et juin, un enregistrement était obligatoire par unité d'établissement du nombre total des personnes qui y sont actives et du nombre de personnes qui exercent une fonction qu'il est impossible d'exécuter via le télétravail.

A partir de 1er juillet, le télétravail n'est plus obligatoire, mais fortement recommandé et n'a plus besoin d'être enregistré.

Pour juillet 2021 et les mois subséquents, les employeurs ne peuvent donc plus faire usage de l'application 'Coronavirus : déclaration télétravail' sur le site portail.

top

Travailleurs associatifs - plafond mensuel

(02/06/2021)

Un travailleur associatif peut gagner jusqu'à 6.390,00 EUR de revenus complémentaires par année civile avec un taux réduit de 10 % de cotisations sociales et 10 % d'impôts. Dans ce montant, sont compris les éventuels frais de déplacement et remboursements de frais. Le montant maximum vaut pour toutes les indemnités cumulées afférentes au travail associatif et aux activités via une plateforme d’économie collaborative.

Les revenus cumulés provenant du travail associatif ne peuvent pas excéder 532,50 EUR par mois. Un arrêté royal qui n'est pas encore publié prévoit le doublement de ce montant mensuel pour les mois de juillet, août et septembre 2021 pour les travailleurs associatifs actifs en tant que:

  • Animateur, chef, moniteur ou coordinateur qui dispense une initiation sportive et/ou des activités sportives;
  • Entraîneur sportif, professeur de sport, coach sportif, coordinateur des sports pour les jeunes, arbitre sportif, membre du jury, steward, responsable du terrain ou du matériel, signaleur aux compétitions sportives.

Le plafond mensuel pour ces activités est donc 1.065,00 EUR pour les mois de juillet, août et septembre 2021. Le montant annuel maximum reste inchangé. Les montants indiqués sont les montants indexés 2021.

La dernière information à ce sujet et au sujet de l'éventuelle extension du champ d'application à un certain nombre d'activités du secteur socio-culturel est disponible sur le site web 'travail associatif'.

top

Extension nombre de jours secteur socio-culturel - mesure corona

(26/05/2021)

Dans un arrêté royal signé le 20 mai 2021 (qui doit encore être publié), le nombre de jours maximum à concurrence duquel les travailleurs et les employeurs actifs dans le secteur socio-culturel sont exonérés de cotisations est, pour 2021, relevé de 25 à 50 jours.

Cela concerne uniquement les occupations auprès de:

  • l'Etat, les Communautés, les Régions et les administrations provinciales et locales pour les personnes occupées dans un emploi comportant des prestations de travail accomplies:
    • en qualité de chef responsable, d'intendant, d'économe, de moniteur ou de moniteur adjoint au cours de vacances sportives organisées pendant les vacances scolaires et les journées ou parties de journées libres dans l'enseignement;
    • comme animateur d'activités socio-culturelles et sportives pendant les journées ou parties de journées libres dans l'enseignement;
    • sous forme d'initiation, de démonstration ou de conférence qui ont lieu après 16 heures 30 ou pendant les journées ou parties de journées libres dans l'enseignement;
  • l'Etat, les Communautés, les Régions, les administrations provinciales et locales, de même que les employeurs organisés en tant qu'association sans but lucratif ou en société à finalité sociale dont les statuts stipulent que les associés ne recherchent aucun bénéfice patrimonial, qui organisent des colonies de vacances, plaines de jeux et campements de sport et les personnes qu'ils occupent en qualité d'intendant, d'économe, de moniteur ou de surveillant exclusivement pendant les vacances scolaires;
  • les organisations reconnues par les autorités compétentes qui ont pour mission de dispenser une formation socio-culturelle et/ou une initiation sportive, pour les personnes occupées comme animateur, chef ou moniteur en dehors de leurs heures de travail ou scolaires ou pendant les vacances scolaires;
  • les pouvoirs organisateurs des écoles subsidiées par une Communauté pour les personnes occupées comme animateurs d'activités socio-culturelles et sportives pendant les journées ou parties de journées libres dans l'enseignement.

Cela veut dire que le non assujettissement reste limité à 25 jours pour les occupations auprès de:

  • la RTBF, la VRT et la BRF pour les personnes qui, reprises dans le cadre organique de leur personnel, sont en outre occupées en qualité d'artistes;
  • manifestations sportives.

Le dépassement des 25 jours est uniquement possible pour une occupation pour laquelle le contingent a été relevé à 50 jours. Le moment de l'établissement de la déclaration Dimona est déterminant.

Les modalités d'application restent les mêmes.

top

Réduction groupe-cible temporaire secteur évènementiel - mesure corona

(26/05/2021)

Le gouvernement a décidé d’octroyer une réduction groupe-cible aux employeurs qui appartiennent au secteur évènementiel afin de soutenir ce secteur qui a été durement touché par les mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la COVID-19. Cette réduction groupe-cible vise les 2ème trimestre 2021 et 3ème trimestre 2021 (loi du 2 avril 2021 - MB du 13 avril 2021)

Champ d’application

Cette mesure s’applique aux employeurs

  • du secteur privé et
  • dont l’activité principale se situe dans le secteur évènementiel.

Concrètement, il s'agit des employeurs

  • qui ressortissent à la Commission paritaire du spectacle (CP 304) c.à.d. auxquels la catégorie employeur ONSS 562 ou 662 a été attribuée
  • ou dont l’activité principale dans le secteur évènementiel consiste en
    • la réalisation de spectacles vivants, y compris la réalisation de spectacles par des artistes indépendants (code Nace 90011) ainsi que la réalisation de spectacles par des ensembles artistiques (code Nace 90012) ;
    • la promotion et l’organisation de spectacles vivants (code Nace 90021) ;
    • la conception et la réalisation de décors (code Nace 90022) ;
    • les services spécialisés du son, de l’image et de l’éclairage (code Nace 90023) ;
    • les activités de soutien au spectacle vivant (code Nace 90029) ;
    • la réalisation de créations artistiques (code Nace 90031) ;
    • les activités de soutien à la création artistique (code Nace 90032) ;
    • l’exploitation de salles de concert, de théâtre, music-halls, cabarets et autres salles de spectacles (code Nace 90041) ;
    • l’exploitation de studios d’enregistrement sonores pour le compte de tiers (code Nace 90041) ;
    • la gestion et l’exploitation de centres culturels (code Nace 90042) ;
    • la gestion et l’exploitation de centres polyvalents, principalement destinés à des activités dans le domaine de l’art dramatique et de la musique (code Nace 90042) ;
    • l’organisation de salons professionnels et de congrès (code Nace 82300) ;
    • l’organisation d’évènements sportifs. En ce qui concerne l'organisation d'évènements sportifs, la mesure est limitée aux employeurs qui ont le code Nace 93199 et qui peuvent démontrer que leur activité principale consiste en l’organisation d’évènements sportifs.

Les employeurs qui ne relèvent pas de la CP 304 ou des codes NACE mentionnés, mais qui exercent des activités similaires, peuvent également bénéficier de la mesure s'ils peuvent démontrer que leur activité principale se situe dans le secteur des évènements. L’ONSS effectuera des contrôles à posteriori à ce sujet.

Attention

Pour l’application de la mesure, un 'évènement' peut être considéré comme un évènement organisé qui est temporaire et destiné à un public. Il peut être public ou privé. Il peut être grand ou petit et de nature récurrente ou ponctuelle. Un évènement est en tout cas limité dans le temps.

Conditions supplémentaires

Pour pouvoir bénéficier de la réduction groupe-cible, l’employeur doit satisfaire aux conditions supplémentaires suivantes :

  1. garder en service les travailleurs pour lesquels la réduction groupe-cible est appliquée de manière ininterrompue pendant les deux trimestres concernés (2021/2 et 2021/3) sauf si le travailleur
    • lui-même démissionne (donc pas lorsque c'est de commun accord),
    • a été licencié pour motif grave,
    • ou s'il prend un crédit-temps ou un congé thématique ;
  2. faire une offre concrète et individuelle de formation en 2021 à tous les travailleurs pour au moins cinq jours complets par travailleur équivalent temps plein en 2021
    • cela concerne aussi bien les travailleurs pour lesquels la réduction groupe-cible est octroyée que les autres travailleurs, indépendamment du fait qu’ils aient été placés en chômage temporaire ou non
    • l’employeur peut réduire le nombre de jours de formation pour un travailleur à temps partiel en proportion de la durée du travail contractuel du travailleur concerné ;
  3. s’abstenir au cours de 2021 :
    • de la distribution de dividendes aux actionnaires ;
    • de la distribution de bonus aux membres du Conseil d’administration et au personnel de direction de l’entreprise ;
    • du rachat d’actions propres ;
  4. informer le conseil d’entreprise, ou la délégation syndicale à défaut de conseil d’entreprise, ou les travailleurs à défaut de délégation syndicale, de l’application de la mesure au sein de l’entreprise et des conditions auxquelles l’employeur doit satisfaire, en particulier en ce qui concerne l’offre de formation, et se concerter à ce sujet ;
  5. garantir que la somme des journées de chômage temporaire pour force majeure consécutif à l’épidémie du coronavirus COVID-19 (code prestations 77) et les journées de chômage temporaire par suite de manque de travail résultant de causes économiques (codes prestations 71 et 76) qui sont reprises dans la déclaration DmfA pour le trimestre pour lequel la réduction est demandée, n'est pas supérieure à la somme des jours codes prestations 71, 76 et 77 du 1er trimestre.

L’ONSS effectuera des contrôles a posteriori concernant le respect de ces conditions.

Réduction

Cette réduction groupe-cible est octroyée aux employeurs 

  • qui ressortissent au champ d’application de la mesure
  • sous réserve des vérifications, par l'ONSS, concernant le champ d’application et les conditions

Il s’agit d’une réduction groupe-cible pour les 2ème trimestre 2021 et 3ème trimestre 2021 qui correspond au solde des cotisations patronales de base dans la DmfA desdits trimestres pour 5 travailleurs maximum.

Cette réduction groupe-cible est demandée via la déclaration ordinaire DmfA du 2ème et/ou 3ème trimestre 2021:

  • avec le nouveau code déduction : 3703;
  • comme réduction groupe-cible 'G7';
  • et acceptée sous réserve des contrôles a posteriori (en ce qui concerne le champ d'application et les conditions).

S’il s’avère que l’employeur n’est pas dans le champ d’application de la mesure ou ne respecte pas les conditions d’octroi après les contrôles a posteriori, la réduction groupe-cible sera annulée dans la DmfA.

top

Réduction groupe-cible temporaire secteur hôtelier - mesure corona

(26/05/2021)

Le gouvernement a décidé d’octroyer une réduction groupe-cible à certaines catégories d’employeurs issus du secteur des hôtels qui sont confrontés à un taux réduit d’occupation afin de soutenir ce secteur qui a été durement touché par les mesures restrictives prises pour limiter la propagation du COVID-19. Cette réduction groupe-cible vise le 2ème trimestre 2021 et est octroyée pour 5 travailleurs maximum par unité d’établissement (loi du 2 avril 2021 - MB du 13 avril 2021).

Champ d’application

Cette mesure s’applique aux employeurs

  • du secteur privé et
  • qui ressortissent à la commission paritaire de l’industrie hôtelière (CP 302) et dont l’activité principale est l’exploitation d’un hôtel ou la fourniture d’hébergement ou qui ont une unité d’établissement exerçant cette activité
  • et qui ont une diminution effective de leur chiffre d’affaires relative au 2ème trimestre 2021, d’au moins 60% par rapport au même trimestre deux ans auparavant soit le 2ème trimestre 2019.

Concrètement, il s'agit des employeurs

  • qui ressortissent à la Commission paritaire de l’industrie hôtelière (CP 302) c.à.d. qui ont la catégorie employeur ONSS 017 ou 317
  • et qui ont un des codes Nace liés à leur activité principale suivants:
    • 55.100: Hôtels et hébergement similaire
    • 55.201: Auberges pour jeunes
    • 55.202: Centres et villages de vacances
    • 55.203: Gites de vacances, appartements et meublés de vacances
    • 55.204: Chambres d’hôtes
    • 55.209: Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée n.c.a.
    • 55.300: Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs
    • 55.900: Autres hébergements

En ce qui concerne les unités d’établissement, celles-ci doivent exploiter un hôtel ou fournir un hébergement tel que défini dans les codes Nace susmentionnés.

  • et qui ont une diminution effective de leur chiffre d’affaires relative au 2ème trimestre 2021 d’au moins 60% par rapport au 2ème trimestre 2019 pour les employeurs qui font une déclaration périodique à la TVA
    • ou qui ont une diminution effective de leur masse salariale déclarée auprès de l’ONSS relative au 2ème trimestre 2021 d’au moins 60% par rapport au 2ème trimestre 2019 pour les employeurs qui ne font pas de déclaration périodique à la TVA.

Les employeurs peuvent être repris dans 3 catégories:

Catégorie 1: les employeurs assujettis à la TVA et qui font une déclaration périodique à la TVA

Ces employeurs peuvent bénéficier de la mesure s’ils ont une diminution effective d'au moins 60% du chiffre d'affaires résultant des opérations qui doivent être reprises dans le cadre 2 des déclarations périodiques à la TVA visées à l'article 53, § 1er, alinéa 1er, 2°, du Code TVA relatives au 2ème trimestre 2021 par rapport au chiffre d'affaires résultant des mêmes opérations qui ont dû être reprises dans les déclarations périodiques à la TVA relatives au 2ème trimestre 2019.

Catégorie 2: les employeurs assujettis à la TVA et qui ne font pas de déclaration périodique à la TVA

Il s'agit

  • des petites entreprises qui ont opté pour le régime de franchise de taxe si leur chiffre d’affaire annuel ne dépasse pas 25.000 €
  • des entreprises soumises au régime agricole particulier
  • des entreprises qui appartiennent à une unité TVA qui effectue les déclarations TVA pour l’entièreté de l’unité.

Ces employeurs peuvent bénéficier de la mesure s’ils ont une diminution effective d’au moins 60% de la masse salariale déclarée auprès de l'ONSS relative au 2ème trimestre 2021 par rapport au 2ème trimestre 2019.

Catégorie 3: les employeurs qui ne sont pas assujettis à la TVA

Ces employeurs peuvent bénéficier de la mesure s’ils ont une diminution effective d’au moins 60% de la masse salariale déclarée auprès de l'ONSS relative au 2ème trimestre 2021 par rapport au 2ème trimestre 2019.

L’ONSS effectuera des contrôles a posteriori sur cette condition.

Conditions supplémentaires

Pour pouvoir bénéficier de la réduction groupe-cible, l’employeur doit satisfaire aux conditions supplémentaires suivantes:

  1. garder en service les travailleurs pour lesquels la réduction groupe-cible est appliquée de manière ininterrompue pendant le trimestre concerné sauf si le travailleur démissionne lui-même (donc pas lorsque c'est de commun accord) ou est licencié pour motif grave, prend un crédit-temps ou un congé thématique;
  2. faire une offre concrète et individuelle de formation en 2021 à tous les travailleurs pour au moins cinq jours complets par travailleur équivalent temps plein en 2021. Cela concerne aussi bien les travailleurs pour lesquels la réduction groupe-cible est octroyée que les autres travailleurs, indépendamment du fait qu’ils aient été placés en chômage temporaire ou non. L’employeur peut réduire le nombre de jours de formation pour un travailleur à temps partiel en proportion de la durée du travail contractuelle du travailleur concerné;
  3. s’abstenir au cours de 2021:
    • de la distribution de dividendes aux actionnaires;
    • de la distribution de bonus aux membres du Conseil d’administration et au personnel de direction de l’entreprise;
    • du rachat d’actions propres;
  4. informer le conseil d’entreprise, ou la délégation syndicale à défaut de conseil d’entreprise, ou les travailleurs à défaut de délégation syndicale, de l’application de la mesure au sein de l’entreprise et des conditions auxquelles l’employeur doit satisfaire, en particulier en ce qui concerne l’offre de formation et se concerter à ce sujet.

L’ONSS effectuera des contrôles a posteriori sur ces conditions.

Réduction

Cette réduction groupe-cible est octroyée aux employeurs 

  • qui entrent dans le champ d’application de la mesure
  • sous réserve des vérifications du champ d’application et des conditions par l’ONSS

Il s’agit d’une réduction groupe-cible pour le 2ème trimestre 2021 qui correspond au solde des cotisations patronales de base dans la DmfA dudit trimestre pour 5 travailleurs maximum par unité d’établissement. Ces travailleurs doivent ressortir à la commission paritaire de l’industrie hôtelière.

Cette réduction groupe-cible est demandée via la déclaration ordinaire DmfA du 2ème trimestre 2021:

  • avec le nouveau code réduction: 3704;
  • comme réduction groupe-cible 'G7';
  • dans les conditions 'normales' d'une réduction groupe-cible G7;
  • et acceptée sous réserve des contrôles a posteriori (en ce qui concerne le champ d'application et les conditions).

S’il s’avère que l’employeur n’est pas dans le champ d’application de la mesure ou ne respecte pas les conditions d’octroi après les contrôles à posteriori, la réduction groupe-cible sera annulée dans la DmfA.

top