Quand

A la demande du travailleur, de la mutualité ou de sa propre initiative, l'employeur communique dans les meilleurs délais (dans un délai de huit jours suivant la fin du risque social), la date de reprise du travail à la mutualité.

En cas d'incapacité de travail, c'est seulement nécessaire en cas de reprise du travail avant la fin de la période d'incapacité de travail qui a été notifiée par la mutualité ou l'INAMI.


Attention ! Modification de procédure prévue à partir du 1 janvier 2020

Vous communiquez spontanément la date de reprise de travail à la mutualité au plus tard le premier jour ouvrable du deuxième mois civil qui suit le mois civil durant lequel le travail a été repris.
Vous recevez une demande dans votre e-box ou par transfert de fichiers structurés
pour communiquer cette date de reprise de travail si vous n'avez pas encore transmis spontanément la date de reprise de travail à la mutualité au plus tard le premier jour du deuxième mois civil suivant le mois civil durant lequel le travailleur a repris le travail.

Remarque :
le travailleur doit communiquer lui-même (sans intervention de l'employeur) la date de reprise du travail à sa mutualité, dans un délai de 8 jours suivant la fin du risque social.