Congés, crédit-temps et interruption de carrière

La sécurité sociale belge a mis en place un large éventail de congés.  Un travailleur salarié occupé à temps plein a, par exemple, droit à quatre semaines de vacances annuelles. Un travailleur salarié qui ne s'est pas constitué suffisamment de droits, peut, sous certaines conditions, bénéficier de vacances supplémentaires, jeunes ou seniors.

Il peut également prendre une interruption de carrière ou un crédit-temps. Dans ce cas, il interrompt temporairement sa carrière ou diminue la durée de travail.

Vous envisagez de prendre congé pour soigner un enfant ou un parent malade ? Examinez les possibilités qui sont offertes notamment par un congé parental, un congé pour soins d'accueil, un congé pour assistance médicale et un congé pour soins palliatifs. Ces régimes de congés sont très flexibles.

Un indépendant peut également interrompre temporairement son activité ou la réduire lorsqu’un de ses proches est gravement malade, ou en soins palliatifs, ou si son enfant est handicapé. S’il se retrouve dans l’une de ces situations, il peut obtenir, sous certaines conditions, une allocation d’aidant proche.

Une indépendante qui vient d'accoucher d'un enfant, a, sous certaines conditions, droit à une aide à la maternité sous la forme de 105 titres-services. Elle peut les utiliser uniquement pour engager une aide-ménagère dans le but de faciliter la combinaison travail et famille lors de sa reprise d’activité après son repos de maternité.