Crédit temps

Si vous travaillez chez un employeur du secteur privé, le crédit-temps vous permet d’interrompre complètement ou partiellement vos prestations pour l’un des motifs prévus par la réglementation.  Ces motifs sont les suivants : « soins à son/ses enfant(s) de moins de 8 ans », « soins ou assistance à son/ses enfant(s) mineur(s) gravement malade », « soins à son/ses enfant(s) handicapé(s) de moins de 21 ans », « soins ou assistance à un membre de la famille ou du ménage gravement malade », « soins palliatifs à une personne ayant une maladie incurable en phase terminale » ou « suivre une formation reconnue ».   

Pour les motifs « soins », vous pouvez obtenir une interruption complète ou une interruption partielle à mi-temps ou d’1/5 temps pendant 51 mois maximum. Pour le motif « formation », cette durée est de 36 mois maximum.  Pendant le crédit-temps avec motif, l’ONEM peut vous octroyer une allocation d’interruption mensuelle, à titre de revenu de remplacement.  Le montant de cette allocation est forfaitaire.

Par ailleurs, à partir de 55 ans, vous pouvez également obtenir un crédit-temps fin de carrière, afin de réduire vos prestations à mi-temps ou d’1/5 temps, jusqu’à la pension.  Le crédit-temps fin de carrière ne doit pas être justifié par un motif.  Cependant, il nécessite au moins 25 ans de passé professionnel salarié.  Pendant le crédit-temps fin de carrière, l’ONEM peut vous octroyer une allocation d’interruption mensuelle si vous avez atteint l’âge de 60 ans.  Par exception, cette allocation peut vous être octroyée dès 55 ans, si vous remplissez une des conditions dérogatoires prévues par la réglementation (par ex : avoir au moins 35 ans de passé professionnel salarié, avoir effectué un métier lourd, …).  Le montant de cette allocation est forfaitaire.