Impact du départ à l’étranger sur les allocations

Que deviennent mes allocations en cas de départ à l’étranger ?

Pour avoir droit à une allocation, vous devez résider effectivement en Belgique. Sous certaines conditions, vous pouvez néanmoins percevoir l’allocation à l’étranger. Les conditions diffèrent selon que vous restez ou non domicilié(e) en Belgique.

Séjour temporaire à l’étranger (et enregistré en Belgique)

Le droit à allocation est maintenu si vous séjournez temporairement à l’étranger :

  • dans un hôpital ou un autre établissement de soins ;
  • chez un parent ou allié qui est tenu d’y séjourner, sur ordre de l’Etat belge ;
  • pour des raisons professionnelles.

Vous restez domicilié(e) en Belgique.

Le Ministre peut par ailleurs autoriser un séjour à l’étranger de plus de 90 jours, dans des circonstances particulières (raisons médicales, études, motifs socio-familiaux, formation).

Séjour définitif à l’étranger

Vous pouvez continuer de percevoir l’allocation d’intégration ou d’aide aux personnes âgées, à deux conditions:

  • vous restez assujetti au régime de soins de santé belge (comme titulaire ou personne à charge). Une période de transition de 90 jours est toutefois prévue pour les personnes qui ne répondent pas à cette condition.
  • vous êtes domicilié(e) sur le territoire d’un Etat membre de l’Union européenne ou en Suisse.

Demande de séjour temporaire

La demande doit être introduite au plus tard dans le mois qui suit le départ, avec les attestations (médicales) nécessaires. Vous devez rester domicilié(e) en Belgique.

Demande de séjour définitif

La DG Personnes handicapées doit être en possession des documents suivants :

  • une preuve d’affiliation (attestation de la mutuelle ou de l’INAMI prouvant que vous êtes bien assujetti(e) au régime de soins de santé belge), et
  • une preuve de domiciliation dans un Etat membre de l’Union européenne ou en Suisse (par le biais du service ‘population’ de la ville ou commune).

Pour introduire une demande, utilisez le formulaire de contact.

Montant des allocations

Estimez vous-même le montant auquel vous avez droit en utilisant un outil de simulation. Vous ne connaissez pas assez la législation ? Dans ce cas, contactez les travailleurs sociaux de votre ville, commune, CPAS ou mutualité. Ils pourront vous aider. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi prendre contact avec les assistants sociaux de la DG Personnes handicapées.