La situation de l’aidant proche indépendant

À quoi pouvez-vous prétendre?

Si vous fournissez des soins  à un proche en tant que travailleur indépendant (aidant proche), vous pouvez bénéficier de certains avantages :

  • une allocation forfaitaire pendant 12 mois au maximum
  • une dispense du paiement des cotisations sociales pendant 4 trimestres au maximum et
  • un maintien des droits à la pension notamment.

À quelles conditions dois-je satisfaire?

Vous devez toujours remplir les conditions suivantes:

  • vous interrompez votre activité de travailleur indépendant (complètement ou partiellement) pour minimum 1 mois et 12 mois au maximum.
  • pendant cette interruption vous donnez des soins à votre enfant handicapé ou à un proche (partenaire, parent ou allié jusqu’au 2e degré ou un membre de votre ménage) atteint d’une maladie grave ou en fin de vie (soins palliatifs).
  • vous êtes travailleur indépendant ou aidant à titre principal ou conjoint aidant au cours des 2 trimestres qui précèdent le trimestre du début de l'interruption et pendant tous les trimestres de l’interruption.
  • vous êtes en règle en matière de cotisations sociales pour les 2 trimestres qui précèdent le trimestre du début de l'interruption.

Que dois-je faire ?

Vous devez introduire une demande auprès de votre caisse d'assurances sociales et ce avant de commencer à interrompre votre activité indépendant.

Cette demande comprend:

  • une attestation médicale en cas de soins palliatifs et maladie grave et
  • une déclaration sur l'honneur

Pour obtenir plus d'information, contactez votre caisse d'assurances sociales.

À combien s’élève la prestation ?

Pour un mois d’interruption complète, vous recevrez 1.266,37 euros.

Pour un mois d’interruption partielle, vous recevrez 633,18 euros.