Aide pour les frais médicaux

Il se peut que vous vous retrouviez dans une situation où vos frais médicaux sont supérieurs au montant que vous pouvez payer.  Votre mutualité ou le CPAS peuvent intervenir dans ce cas et vous proposer une indemnité. Il existe plusieurs mesures dont vous pouvez bénéficier.

La mutualité intervient lorsque des personnes en situation financière précaire sont confrontées à des frais médicaux qu'elles ne peuvent assumer. Les personnes bénéficiaires d'une allocation, les orphelins et les personnes sans revenus peuvent obtenir une intervention majorée qui contribue à couvrir les soins médicaux.

Il y a aussi le maximum à facturer (MAF) : lorsque les dépenses médicales de votre ménage atteignent un montant déterminé, votre mutualité prend en charge les frais supplémentaires.

Les personnes atteintes d'une maladie potentiellement mortelle, dont le traitement est exceptionnellement onéreux et n'est pas remboursé, peuvent compter sur l'aide du Fonds spécial de solidarité.

L'assurance maladie intervient également, dans une certaine mesure, dans les frais des soins en maison de repos et de soins.

Aide médicale du CPAS

  • La carte médicale : grâce à cette carte, il n'est plus nécessaire de demander une autorisation au CPAS pour toutes les prestations et les médicaments. Le CPAS paie la majeure partie de la facture.
  • Le réquisitoire : permet d'obtenir des soins gratuits. Le prestataire de soins a la garantie que le CPAS paiera la facture.
  • La régularisation auprès de la mutualité.
  • Le remboursement de médicaments : certains médicaments peuvent être remboursés en partie lorsqu'ils ont été prescrits par un médecin agréé ou lorsqu'ils sont achetés dans une pharmacie habilitée.
  • L'aide médicale urgente.