Témoignages

Qu'est-ce que c'est un burnout ?

Isabelle Hansez, professeur de psychologie du travail à l'Université de Liège:
Le burn-out, pour moi, c'est un état d'esprit qui est négatif et qui s'installe avec le temps chez
des individus qui sont a priori normaux, donc qui ne souffrent pas de pathologie,
qui sont a priori des personnes investies dans leur travail, qui aiment leur travail.

Plus d’information sur le site web jemesensbienautravail

 

 

 

Linda, qui a eu Burn-out il y a deux ans, cherche toujours des solutions:
Tout votre système est déréglé.
Mes hormones étaient déréglées,
ma thyroïde, mon estomac,
mon système digestif,
tout était déréglé.

Isabelle Hansez, professeur de psychologie du travail à l'Université de Liège:
Le burn-out, pour moi,
c'est un état d'esprit qui est négatif
et qui s'installe avec le temps chez
des individus qui sont a priori normaux,
donc qui ne souffrent pas de pathologie,
qui sont a priori des personnes
investies dans leur travail,
qui aiment leur travail.

Lies est une consultante indépendante. Avant eu un Burn out elle a travaillé pour le gouvernement:
Je voulais toujours gravir les échelons.
Ça a toujours été mon ambition.
Plus je montais, mieux c'était.
C'est ce qu'on m'avait inculqué
à la maison : il faut travailler.
Donc j'ai continué à travailler,
jusqu'à ce que ce ne soit plus possible.

Isabelle Hansez:
Souvent,
les personnes qui sont en burn-out
vont avoir
des comportements dysfonctionnels,
des attitudes qui vont changer
par rapport au travail.
Elles vont se distancier
de leur travail.
Elles vont s'isoler progressivement.
Elles peuvent devenir cyniques
par rapport à des clients.
On constate
toute une série de changements
dans les comportements
et les attitudes de la personne.

Romuald est employé, il y a deux ans, il avait un Burn out grave:
J'étais très nerveux, très agressif.
Il n'y a plus rien qui passait.
Dès qu'il y avait une contrariété
dans le boulot,
un truc qui ne coulait pas de source,
ça prenait une dimension énorme.
J'aboyais sur tout le monde.
J'étais super nerveux
et un peu agressif avec mes collègues.
J'étais très critique par rapport
à tous les projets qui n'avançaient pas,
par rapport à l'institut,
mais exagérément.

Isabelle Hansez:
Il y a un risque
de développer un état dépressif,
même si, souvent, des projets en dehors
du travail sont toujours concevables.
C'est ce qui différencie aussi un peu
le burn-out de la dépression.
Une personne en dépression
n'a souvent plus aucun intérêt
pour aucune sphère de la vie,
pour aucun projet.
Une personne en burn-out
est une personne
qui peut encore avoir des projets,
qui a une vitalité plus importante
que la personne en dépression.

Dirk De Wachter, le psychiatre bien connu, souvent faire face à Burn out, il a une opinion bien arrêtée sur les causes et les symptômes:
D'un point de vue
purement scientifique, on dit :
la dépression,
dans sa forme la plus sévère,
a souvent besoin d'une médication
et d'un suivi psychothérapeutique.
Pour le burn-out,
on se demandera plutôt :
comment dois-je organiser ma vie ?
Des mesures d'hygiène,
réfléchir à comment trouver un équilibre
entre mon travail et ma vie privée,
comment je vais trouver un équilibre
dans mes affaires au travail ?
On ne peut pas régler ça soi-même.

Linda:
J'étais toujours joignable
et je n'aurais jamais dû accepter ça.
Ce sont des choses pour lesquelles
je me dis : "Pourquoi j'ai fait ça ?"
Mais à l'époque, c'était mon...
Oui... Ma soif de compétitivité
et de tout faire pour y arriver.