Qui prend en charge l’indemnisation des victimes ?

Sécurité sociale

  • La sécurité sociale belge intervient pour les victimes qui relèvent du régime belge de sécurité sociale.

  • En principe, les personnes assurées dans un autre Etat que la Belgique doivent, selon le cas, prendre contact avec leur ambassade ou leur caisse de sécurité sociale nationale. Pour plus d’information consultez Coming2Belgium.
  • Les fonctionnaires européens et internationaux  bénéficient en principe de leur propre régime de protection sociale ou d’assurance (contactez votre service du personnel ou intermédiaire agréé).

Assurances privées

Pensez toutefois également aux assurances privées qui peuvent intervenir en complément de la sécurité sociale :

  • d’une part les polices individuelles (vie, hospitalisation, accidents, revenu garanti,…)
    contact : votre assureur (ou votre courtier d’assurance)
  • d’autre part, les polices collectives (assurance de groupe, assurance hospitalisation, …)
    contact : votre assureur ou votre service du personnel

Information supplémentaire sur le site du SPP Intégration sociale: Intervention dans les frais médicaux pour les victimes des attentats

Commission pour l’aide financière 

Les victimes d’actes intentionnels de violence ou leurs proches parents peuvent, sous certaines conditions, introduire une demande d’aide financière à l’État (aide et non pas indemnisation).

Commission pour l’aide financière
Rue Evers 2-8
1000 Bruxelles
Tél. : 02 542 72 07
Tél. : 02 542 72 08
Tél. : 02 542 72 44
commission.victimes@just.fgov.be

Aide psychologique

Après des événements aussi terribles, il est normal que la majorité des personnes directement touchées subissent un choc psychologique (maintenant ou plus tard) suite à ce qu’elles ont vu et vécu. Des experts sont prêts à les aider pour un éventuel traitement psychologique. 

  • Vous pouvez faire appel au service d'aide aux victimes le plus proche qui, outre une aide psychologique, offre également des conseils pratiques et des renseignements. Le service vous aide à vous y retrouver dans le monde de la police et de la justice, des assurances, du règlement des dommages. Il peut aussi vous aider lors de la procédure devant la Commission pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence.
  • Les victimes vivant en Wallonie et à Bruxelles peuvent contacter le centre Télé-Accueil (107) ou le service d’aide aux victimes de la police de Bruxelles qui les guidera vers le service d’aide aux victimes le plus approprié de la police locale. 
  • Les victimes néerlandophones peuvent s'adresser au service d'aide aux victimes du "Centra voor Algemeen welzijn" pour une aide psychologique au numéro 078 150 300 ou via www.caw.be et auprès de Tele-Onthaal (106).

Information supplémentaire sur le site du SPF Santé publique : Soins médicaux, soutien psychologique et infos