Allocations familiales après 18 ans

Jusqu'au 31 août de l'année civile de ses 18 ans, l'enfant a droit aux allocations familiales sans conditions. En effet, en vertu de l'obligation scolaire jusque 18 ans, l'enfant peut bénéficier des allocations familiales sans condition jusqu'au 31 août de l'année où il atteint sa majorité.

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans peuvent encore avoir droit à des allocations familiales s'ils étudient. Les jeunes de moins de 25 ans qui étudient et qui ont des enfants peuvent prétendre aux allocations familiales pour les enfants qui font partie de leur ménage. Le Service public fédéral Sécurité sociale peut porter cet âge à 27 ans.

Allocations familiales pour jeunes en recherche d’emploi

Un jeune qui s’est inscrit comme demandeur d’emploi doit accomplir un stage d’insertion professionnelle d’un an. Après cette année, le jeune peut demander une allocation de chômage, à la condition qu’il ait reçu deux évaluations positives de l’ONEM. Durant le stage d’insertion professionnelle, il peut bénéficier, sous certaines conditions, d'allocations familiales.

Si le jeune en recherche d’emploi n’a pas reçu deux évaluations positives de l’ONEM après un an, son stage d’insertion professionnelle n’est pas validé et le jeune ne reçoit donc pas d’allocations. Dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle est prolongé. Durant cette période de prolongation, le jeune peut continuer à bénéficier d’allocations familiales. Pour ce faire, il doit demander une nouvelle évaluation au directeur du bureau régional de l'ONEM au plus tard 6 mois et 15 jours ouvrables après l'évaluation négative. Suivez toujours les directives de l’ONEM  et fournissez une copie des décisions négatives à votre caisse d'allocations familiales.

Attention, à défaut d'effectuer spontanément et dans les délais cette démarche auprès de l'ONEM, les allocations familiales ne seront pas accordées durant la prolongation du stage.

Plus d'infos sur le stage d’insertion professionnelle

Celui qui tombe malade avant d'avoir pu s'inscrire comme demandeur d'emploi ou pendant le stage d'insertion professionnelle conserve son droit aux allocations familiales. Lorsqu'il n'est plus malade, il doit s'inscrire (ou se réinscrire) comme demandeur d'emploi dans les 5 jours ouvrables. Sinon, il perd le droit aux allocations familiales pour toute la durée de la période de maladie.