De Zuidpoort vzw, ATD Quart Monde Belgique asbl et Le Babibar asbl ont reçu le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté 2019

24 mai 2019 - Trois asbl ont remporté le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté 2019, décerné par le grand public. Chacune d'entre elle a reçu un chèque d'une valeur de 10 000 euros afin de développer son action.

Chaque année, le SPP Intégration sociale met à l’honneur un certain nombre de projets, d’organisations ou de personnes méritant une reconnaissance particulière pour leurs efforts visant à mettre fin à la pauvreté en décernant le Prix fédéral de Lutte contre la Pauvreté.
Cette année, le prix était placé sous le signe de la « participation des personnes ayant une expérience de la pauvreté ». Le SPP IS récompense donc des projets, des organisations, des personnes, etc. entreprenant des actions contre la pauvreté basées sur une approche participative et qui prennent en compte les connaissances acquises suite à des expériences personnelles de la pauvreté et/ou de l'exclusion sociale.

Neuf organisations ont tenté cette année de convaincre le grand public en présentant une approche inspirante et participative pour mettre fin à la pauvreté. Avec leur nomination, le jury reconnaît leur approche inclusive concernant les personnes en situation de pauvreté. Ces organisations ne font pas qu'aider un groupe cible très précaire au quotidien. Elles puisent sans cesse dans les expériences personnelles de toutes ces personnes et les impliquent ensuite dans leurs actions quotidiennes et dans leurs décisions.
Ces neufs candidats ont présenté leur projet avec une vidéo de 30 secondes maximum. Trois lauréats ont été choisis, avec plus de 7 000 voix de préférence :

De Zuidpoort VZW (Région flamande)

Le slogan de l’association De Zuidpoort est « L’association où les personnes en situation de pauvreté prennent la parole ». Elle lutte pour rendre ces personnes plus fortes, pour augmenter leur influence sur la politique et la société. Ces personnes en situation de pauvreté ont rassemblé des connaissances issues de leur expérience, et les partagent dans leur projet « Radio StressWeg ». Les « Zuidpoorters » ont répertorié les caractéristiques de ce qui fait un bon entretien avec un bénévole, car ces entretiens génèrent souvent beaucoup de stress.
Ils cherchent ensemble un fil conducteur, trouvent des solutions et s’entretiennent avec les personnes capables d’initier des changements (citoyens, décideurs politiques, organisations, etc.). Avec le projet « StressWeg », ils sont montés sur les planches pour partager leurs conclusions. Radio StressWeg a déjà donné 4 représentations devant plus de 680 bénévoles de plus de 100 organisations pour parler du stress lié aux entretiens, et comment l’éviter.

ATD Quart Monde Belgique (Région de Bruxelles-Capitale)

ATD veut faire entendre le point de vue des personnes ayant vécu la pauvreté pour contribuer à bâtir une société où les droits fondamentaux et la dignité de chacun sont respectés. Le savoir tiré de cette expérience est nécessaire pour combattre l’exclusion sociale. Cette logique caractérise leur organisation et se traduit par exemple dans les universités populaires. Ce sont des lieux de dialogue et de formation entre des adultes vivant en grande pauvreté, d’autres citoyens et des experts qui s’engagent à leurs côtés. ATD Quart Monde travaille sur des thèmes choisis avec des personnes en situation de pauvreté, comme le logement et le sans-abrisme. Le savoir des personnes vivant dans la pauvreté est aussi directement intégré dans des actions politiques et sociétales.

Le Babibar (Région wallonne)

Le Babibar est un projet accordant une place centrale au « peer support », conçu et accompagné par et pour les familles vulnérables. On retrouve des experts du vécu (familles monoparentales, personnes isolées, personnes en situation de précarité financière et/ou psychologique) qui rassemblent leurs ressources. Ils ont créé un lieu de rencontre pour les enfants et les parents. L’association se base sur une approche participative et veut fournir des réponses pour compléter le soutien de la parentalité à partir de projets psycho-médico-sociaux.
Toutes les activités sondent les besoins et les attentes des participants, pour ensuite chercher ensemble des solutions et impliquer les familles. Il s'agit d'un projet qui intègre le passé (expérience), le présent (empowerment) et le futur (confiance en ce qui va venir) des parents.

Autres nominés

Les trois lauréats, mais aussi les six autres nominés méritent que leur action soit mise en valeur. Il s'agit du CPAS de Courtrai avec le Magazine SIEN, d'Enchanté VZW, de HuNeeds asbl, de SMES-B asbl, de Comme Chez Nous ASBL et du CPAS de Charleroi.

Vous trouverez de plus amples informations sur tous les projets sur le site du prix fédéral de lutte contre la pauvreté 2019.

Auteur S.P.P. Intégration Sociale Lutte contre la Pauvreté et Economie Sociale